Championne Plan de Match – l’ABC du Réseautage 3


     Le réseautage, c’est d’abord et avant tout l’art du contact humain. La clé du succès est dans la préparation: qui sera là? Est-ce que je connais des gens qui y seront? Ais-je un rôle à jouer dans cet événement? 

Marianne St-Gelais, ex-patineuse de vitesse courte piste

     Pour ce troisième et dernier texte de l’ABC du Réseautage pour athlètes timides, j’ai eu la chance d’échanger avec Isabelle Chagnon, psychologue du travail spécialisée dans le coaching de gestion et le développement des habiletés relationnelles des gestionnaires. Je me suis également entretenu avec Marc Merulla, fondateur de Team Building Montréal, ainsi que Marianne St-Gelais, ex-patineuse de vitesse courte piste.

Voici ce qu’ils m’ont raconté.

Marie-Claude Molnar: Te considères-tu plutôt comme étant introverti ou extraverti?

Isabelle Chagnon – Extravertie, mais il reste que le premier pas en réseautage, avec des gens que je ne connais pas, c’est toujours gênant. 

Marc Merulla – Ça dépend de la situation. Extraverti quand il y a beaucoup de monde,  mais en situation sociale, plus introverti.

Marianne St-Gelais – Extravertie.

MCM: Quelle est ta première réaction lorsqu’il est question de prendre part à un événement de réseautage?

IC- Oh non!! Ça me demande trop d’énergie, je ne connaîtrai personne, je vais être obligée de faire du « small talk », etc.

MM – Même si J’ai beaucoup d’expérience en réseautage, je ne suis pas complètement emballé. En réseautage professionnel, tout le monde veut vendre quelque chose. Il faut avoir avoir l’ouverture de donner avant de recevoir, ce serait alors plus facile d’être à l’écoute. Toujours donner vient à être décourageant.

MSTG – Souvent je pense que se n’est pas pour moi comme si je n’étais pas la clientèle cible.

MCM: Comment te prépares-tu?

IC – J’apporte suffisamment de cartes d’affaire, je regarde qui sera présent, j’essaie de voir si je ne connais pas une ou deux personnes qui pourront me présenter à d’autres, et je me mets dans un état d’esprit positif. Aussi, je ne consomme presque pas de vin, pour avoir vraiment toute ma tête dans un contexte aussi important que celui-là. 

MC – Je me demande qui va être là et quelle est la raison?

MSTG – Pas vraiment besoin de préparation. Go naturel!

MCM: Pourrais-tu raconter une mauvaise expérience en réseautage?

IC – Dans un lunch conférence, j’étais prise à une table de gens qui ne sont pas jasants; ça m’a demandé encore plus d’énergie et ce n’était pas super agréable. 

MM – Quand tout le monde est là pour vendre et non pour écouter. Le réseautage est quelque chose qui est à long terme.

MSTG – Non, je n’en ai pas

MCM: Pourrais-tu raconter une bonne expérience en réseautage?

IC – Dernièrement, par hasard, j’ai rencontré quelqu’un qui avait un travail similaire au mien mais dans un autre milieu. Non seulement on a connecté au niveau professionnel mais aussi au niveau personnel. J’ai gardé contact avec cette femme et nous avons pu nous entraider ultérieurement. 

MM – Lors de la soirée organisée par l’INS, nous nous sommes rencontré. J’ai également eu la chance d’échanger et de connecter avec plusieurs des personnes présentes. Des opportunités se présenteront dans le futur.

MSTG – Je ne sais pas si on peut appeler ça du réseautage mais à chaque fois que je vais dans une soirée ou événement, je quitte toujours avec un/une ami(e) de plus. 

MCM: Qu’est-ce qui fait en sorte que tu puisses te dire « mission accomplie » suite à un événement de réseautage?

IC – Si je réussis à créer une nouvelle relation, je me dis mission accomplie. J’aime mieux avoir une nouvelle relation pertinente que beaucoup de cartes d’affaires qui ne me serviront pas. 

MM – Implique que j’ai un plan. Sans plan, on ne peut pas dire mission accomplie. En réseautage, il n’y a pas que le résultat. Mission accomplie, ça prend une éternité pour juger le bénéfice. C’est plutôt en rétrospection.

MSTG – Je pense que quand tu as réussi à échanger avec quelques personnes présentes ( différentes de ton cercle ) tu peux dire mission accomplie.

MCM: Quel conseil t’a été le plus utile?

IC – 1- Ne pas se gêner pour quitter une conversation inintéressante pour aller rencontrer d’autres gens. 2- Ne pas hésiter à aller se présenter à quelqu’un qu’on souhaite vraiment rencontrer. Si on sait quoi lui demander, l’autre personne sera juste contente de vous parler. 

MM – 1- Il faut vouloir donner avant de recevoir 2- Have to like to trust and understand. 

MSTG – Sort de chez toi! J’avais tendance (et encore un peu d’ailleurs) à rester à la maison par habitude.

Et si je répondais moi-même à mes questions…

Te considères-tu plutôt comme étant introverti ou extraverti?

– Ça dépend de la situation. Je vais me considérer davantage extravertie et à l’aise dans une situation one-on-one ou s’il s’agit d’un événement me concernant, comme une conférence par exemple. Dans un événement où il y a vraiment beaucoup de monde, que je ne connaisse pas personne et que ce soit une thématique qui ne concerne pas le sport, par exemple, je serai plutôt introvertie.

Quelle est ta première réaction lorsqu’il est question de prendre part à un événement de réseautage?

– Voilà une belle occasion de sortir de ma zone de confort!

Comment te prépares-tu?

– Je me pose des questions, comme Qu’est-ce que je vais porter? Qui sera là? Est-ce que je connaîtrai des gens? J’y vais, tout simplement et verrai les opportunités qui pourraient se développer éventuellement.

Pourrais-tu raconter une mauvaise expérience en réseautage?

– Qu’est-ce qu’une mauvaise expérience en réseautage vraiment? Je me souviens d’un événement où ça m’a pris du temps avant d’aller vers une personne afin de me présenter. En discutant, nous avons réalisé que nous avions des points en commun et ça a aidé à faire des liens avec d’autres personnes présentes.

Pourrais-tu raconter une bonne expérience en réseautage?

– Il y a quelques semaines déjà, j’ai été invitée à une soirée organisée par l’INS afin de rendre un hommage à des athlètes retraités. Sophie, ma conseillère Plan de Match a jugé que ce serait une belle occasion pour moi de mettre en application mon ABC du Réseautage pour athlètes timides. Mon objectif était défini: rencontrer 5-6 nouvelles personnes, créer au moins un contact et circuler. Tout s’est déroulé comme prévu, j’ai posé les gestes qui m’ont permis d’atteindre mes objectifs.

Qu’est-ce qui fait en sorte que tu puisses te dire « mission accomplie » suite à un événement de réseautage?

– Dans l’immédiat, je serai satisfaite si j’ai le sentiment d’avoir contribué à quelque chose et qu’un contact a été créé pour des opportunités futures. Le réseautage c’est une relation humaine qui ne s’établie pas immédiatement.

Quel conseil t’a été le plus utile?

– Il y en a plusieurs (rires).  Faire les choses simplement et rester authentique. Ne pas avoir peur d’aller vers les gens.  

Voilà l’ABC du Réseautage! J’aimerais remercié Plan de Match pour cette belle opportunité d’échanger des conseils sur le réseautage! Je vous souhaite du réseautage à la hauteur de vos attentes!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close